RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

DE L'HABITAT PRIVÉ

EN VALLÉE DE CHAMONIX

 

UN BON PLAN POUR MA MAISON

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

DE L'HABITAT PRIVÉ

EN VALLÉE DE CHAMONIX

 

UN BON PLAN POUR MA MAISON

FICHES TECHNIQUES

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur est un système utilisant l’électricité pour puiser de la chaleur dans un milieu extérieur (air extérieur, sol, nappe phréatique…) et la restituer dans un autre milieu (l’intérieur de son habitat (ou inversement).

LES TYPES DE POMPES À CHALEUR

Il existe 3 grandes types de pompes à chaleur en fonction :

  • Les pompes à chaleur aérothermiques utilisant comme source de chaleur principale l’environnement extérieur. Ces systèmes de PAC peuvent comporter soit des capteurs horizontaux soit des capteurs verticaux, qui nécessitent alors un forage.
  • Les pompes à chaleur utilisant la chaleur contenue dans le sol
  • Les pompes à chaleur sur nappe où la chaleur est prélevée directement dans les nappes phréatiques via un forage.

Une pompe à chaleur peut assurer à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Les pompes à chaleur dites réversibles peuvent aussi assurer le rafraichissement en période estivale en inversant leur cycle de fonctionnement.

COMMENT IDENTIFIER LA PERFORMANCE D’UNE POMPE À CHALEUR ?

La performance d’une pompe à chaleur est définie par son coefficient de performance (COP). Celui-ci peut être compris entre 3 et 6 et représente le nombre de kWh d’énergie calorifique restitués pour 1 kWh d’énergie électrique consommé. Il faut garder à l’esprit que le COP évolue constamment suivant les conditions climatiques et le régime de fonctionnement. Le coefficient de performance annoncé sur les fiches techniques, fiches produits ou fiches commerciales est donné selon un certain régime de fonctionnement et une certaine température de source extérieure. Il est judicieux de s’intéresser au COP moyen sur une saison de chauffe, généralement inférieur au COP déclaré par le constructeur. Certains précisent d’ailleurs plusieurs COP suivant différentes conditions de fonctionnement voire même le COP moyenné sur l’année.

Pour bénéficier du crédit d’impôt : Le coefficient de performance (COP), est égal ou supérieur à 3,4 mesuré conformément aux conditions de performance nominales de la norme EN 14511-2 pour une température à la sortie de l’échangeur thermique intérieur de 35°C

PRÉCAUTIONS DE MISE EN ŒUVRE

Toutes les PAC qui nécessitent un forage impliquent de procéder à des démarches administratives spécifiques, renseignez-vous en mairie et au point de Espace Info-Énergie le plus proche de chez vous pour plus d’informations.

Concernant les pompes à chaleur aérothermiques, il est important de tenir compte du bruit généré par l’unité extérieur de ventilation pour limiter toute nuisance sonore pour vous ou pour vos voisins. S’assurer auprès de l’installateur de la mise en place de plot anti-vibratiles et éventuellement d’écrans anti-bruit pour réduire au maximum le bruit généré. Autre précaution lors du choix d’une pompe à chaleur aérothermique comme chauffage principal : la présence d’un appoint. Il est probable que la zone climatique dans laquelle vous vous trouvez nécessite la présence d’un appoint, soit intégré directement dans la PAC (il s’agit alors d’un appoint électrique), soit dans le ballon d’eau chaude auquel est relié la PAC (il peut alors s’agit d’un appoint électrique ou hydraulique suivant votre installation existante).